Petit-déjeuner de presse de l’Alliance pour le 1er anniversaire de la RNT

22 juin 2015

 Capture d’écran 2015-06-22 à 17.32.39

L’Alliance pour la RNT, fondée à l’automne 2014 par le SIRTI, le SNRL et le WorlDMB, a organisé mercredi un petit-déjeuner de presse, 1 an jour pour jour après la conférence de presse, tenue dans le même lieu parisien, qui ouvrait la voie au lancement des premières émissions RNT à Paris, Marseille et Nice.


Philippe Gault
 et Tarek Mami pour le SIRTI, Emmanuel Boutterin pour le SNRL et Jean-Marc Dubreuil pour le WorldDMB ont animé ce point presse en présence de Patrice Gélinet, Président du groupe de travail radio au CSA, et p
lusieurs opérateurs de radios actuellement diffusées en RNT.

Ce 1er anniversaire marque un point d’étape dans la course d’obstacles du déploiement de la RNT avec, notamment, l’abandon du recours des groupes nationaux au Conseil d’Etat contre les autorisations délivrées en RNT par le CSA, la publication du rapport du CSA en début d’année qui a validé la poursuite du déploiement, l’allumage progressif des différents multiplexes, la nouvelle consultation publique du CSA en vue d’un déploiement d’envergure de la RNT.

Philippe Gault a rappelé que la RNT contribuait à remplir trois impératifs mentionnées à l’article 29 de la loi sur la liberté de communication, et sur lesquels le CSA est chargé de veiller : la diversification, la prévention des abus de position dominante et le pluralisme. 

Le Président du SIRTI a souligné l’envergure territoriale de l’actuelle consultation publique du CSA qui concerne environ 80 zones locales situées au coeur de 20 allotissements étendus, avec une dimension régionale significative. C’est donc bien un déploiement d’envergure que prépare le Conseil, à partir du local.

CHru8Y6WsAAZ3GqPatrice Gélinet a salué ce point presse qu’il espère voir devenir « un rendez-vous annuel de la RNT », le 17 juin 2014 marquant pour lui « le début d’une année faste » pendant laquelle « jamais la RNT n’a progressé aussi vite en 1 an que pendant les 10 ans qui ont précédé ». Il a fait état de « la détermination totale du Collège pour la poursuite du déploiement », a félicité les opérateurs qui ont pris le risque d’être les premiers à diffuser en RNT sans la garantie d’un retour économique à court terme, précisant que ceux-ci sont accompagnés par l’ensemble du Collège. 

Patrice Gélinet a également fait observer que le fait de lancer des appels locaux, sur des zones où la FM ne permet plus d’accueillir de nouvelles radios, rend obsolètes les arguments des détracteurs de la RNT sur la double diffusion. Par ailleurs, le conseiller radio du CSA a informé du projet de création d’un nouveau multiplex RNT dans l’Est parisien, supporté par Radio France, pour les radios qui rencontrent des problèmes de diffusion FM sur cette zone. Il a également confirmé le souhait de Radio France d’être candidat à Strasbourg pour deux de ses radios.