Lancement du DAB+ à Lille le 19 juin.

20 juin 2018

Communiqué de presse 

 51 RADIOS DESORMAIS DISPONIBLES EN DAB+ DANS LES HAUTS-DE-FRANCE Accélération du DAB en France 

Après Paris, Marseille et Nice, la radio en DAB+ est désormais disponible à Lille et dans les Hauts-de-France avec le lancement de 51 stations. La radio hertzienne poursuit ainsi sa transition numérique et s’inscrit dans la dynamique européenne. Il s’agit d’un ambitieux plan de déploiement national mené sous l’impulsion du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA). 

70% de la population Française couverte en 3 ans 

La stratégie du CSA, dite « plan des noeuds et des arcs », rendra d’ici 2020 le DAB+ accessible à 70% de la population métropolitaine. En trois ans, seront couverts les grandes agglomérations, les « noeuds », et les principaux axes routiers, les « arcs ». 

Dans les prochains mois, le déploiement du DAB+ se poursuivra en Alsace, en Rhône-Alpes, en Normandie, en Bretagne, en Gironde et en Occitanie. Par ailleurs, un appel aux candidatures multirégional sur quinze zones ainsi qu’un appel aux candidatures métropolitain seront lancés prochainement. 

La révolution numérique de la radio 

Le DAB+ s’appuie sur les qualités de la diffusion hertzienne (fiabilité du réseau, gratuité pour l’auditeur, anonymat d’écoute), tout en apportant des nouveautés : son de haute qualité, réception continue en mobilité, services numériques associés. 

Le DAB+ permettra d’élargir l’offre de radios avec plus de programmes locaux, régionaux, thématiques, musicaux ou généralistes. À titre d’exemple, 36 des radios parmi celles qui rejoignent l’aventure DAB+ aujourd’hui n’étaient pas présentes dans le Nord ou le Pas-de-Calais : 171 radios sont totalement nouvelles pour les habitants du Nord et du Pas-de-Calais, 122 étaient déjà présentes dans ces départements mais sont désormais plus largement accessibles et 73 ne sont accessibles sur les ondes qu’en DAB+. 

L’offre de radio en DAB+ est très large, elle regroupe à la fois des radios généralistes comme Sud Radio, des radios publiques comme RFI ou FIP, des radios musicales nationales, des radios musicales comme FG ou Latina, des radios locales comme Metropolys ou Radio 6, des radios thématiques comme RCF ou Radio Orient et des radios associatives. 

Une couverture importante pour une diffusion dans le Nord et le Pas-de-Calais 

4 autres zones en complément de celles de Lille et de Lille étendu (tout le Nord moins Hirson, Avesnes-sur-Helpe et Maubeuge) ont été définies par le CSA pour couvrir : 

– Douai-Lens-Béthune-Arras-Saint-Pol-sur-Ternoise-Douvrin-Isbergues, 

– Valenciennes-Maubeuge-Cambrai-Hirson-Avesnes-sur-Helpe, 

– Dunkerque-Saint-Omer-Hazebrouck, 

– Calais-Boulogne-sur-Mer-Hesdin-Montreuil. 

Les zones de Lille, Dunkerque-Saint-Omer-Hazebrouck, Calais-Boulogne-sur-Mer-Hesdin- Montreuil sont lancées le 19 juin. Les zones de Douai-Lens-Béthune-Arras-Saint-Pol-sur- Ternoise-Douvrin-Isbergues, Valenciennes-Maubeuge-Cambrai-Hirson-Avesnes-sur-Helpe seront lancées d’ici la fin de l’été. 

Pour Nicolas Curien, Conseiller du CSA, Président du groupe de travail « Radio » : L’ouverture du DAB+ à Lille et dans les Hauts-de-France est à la fois une chance pour la région et une promesse de réussite pour l’ambitieux plan de déploiement 2018-2020 fixé par la feuille de route du CSA. La radio s’enrichit du plus apporté par le numérique ». 

Pour Marie-Christine Saragosse, Présidente-directrice générale de France Médias Monde : 

« Entre l’océan numérique où l’on peut se noyer et les ressources limitées en fréquences analogiques, la radio numérique terrestre DAB+ ouvre un espace de liberté et de diversité. C’est une opportunité formidable pour RFI, la radio internationale publique, d’être présente de façon ciblée en France, comme aujourd’hui à Lille, à destination d’auditeurs issus d’ici ou d’ailleurs, et qui ont en commun d’être curieux du monde.