A l’occasion des voeux du CSA, Olivier Schrameck confirme l’engagement pour le déploiement de la RNT et la poursuite de la densification FM

30 janvier 2015

Photo-17_diaporama

La cérémonie des vœux du CSA mardi 27 janvier a réuni dans une salle particulièrement comble acteurs de l’audiovisuel, ministres et parlementaires, autour du président du CSA Olivier Schrameck et de ses sept conseillers dont les deux nommés début janvier, Nathalie Sonnac et Nicolas Curien.

C’était aussi l’occasion pour lui de saluer les trois conseillers sortants : Christine Kelly, Françoise Laborde, et Emmanuel Gabla.

Les membres du Bureau du SIRTI étaient présents à cette occasion, ainsi que plusieurs dirigeants de radios et télévisions indépendantes adhérentes.

Cette année, la radio s’est faite la part belle dans le discours du président du CSA, actualité oblige avec la publication du rapport du CSA sur la RNT le 21 janvier.

Dans son discours, Olivier Schrameck a annoncé qu’il entendait « ne se priver d’aucune voie de développement supplémentaire pour le média radio » et « ne négliger aucune potentialité de notre secteur ». C’est en ce sens qu’il souhaite donner à la RNT « les moyens de vivre », en suivant « la voie que le législateur nous a fixé sans ambiguïté » :

« Si la RNT est une impasse, celle-ci sera constatée. Si la RNT est une espérance, celle-ci sera concrétisée. Or, de fait, elle est espérée par nombre de radios qui veulent se développer et qui se consacrent notamment à faire vivre la communication dans nos territoires, parfois les moins pourvus pour des raisons sociales, économiques ou géographiques. La RNT n’est une contrainte pour personne. Le choix, réitéré à quatre reprises par le législateur, est de lui donner naissance. Donnons-lui les moyens de vivre. Et nous évaluerons son printemps tardif. Comparaison n’est jamais raison, mais rappelons-nous tout de même les doutes qui avaient émaillé la naissance de la TNT, même s’ils s’expliquent largement par les craintes qu’avait fait naître la perspective d’un basculement de l’analogique au numérique. Rien de tel s’agissant aujourd’hui de la RNT puisque nous poursuivrons parallèlement le grand chantier de la densification de la bande FM ».

> Un discours à retrouver ici dans son intégralité : http://www.csa.fr/Espace-Presse/Interventions-publiques/Discours-d-Olivier-Schrameck-a-l-occasion-de-la-presentation-des-voeux-du-Conseil